L’appartenance par la critique

1390 2098 Adam Braham
ℳ-TΛLKS BnF

L’appartenance par la critique

Kirsten Wesselhoeft

ℳ-TΛLKS BnF

L’appartenance par la critique

Kirsten Wesselhoeft

Vidéo sous-titrée en Français et en Anglais

Kirsten Wesselhoeft…

… Est une spécialiste de l’islam et de l’éthique sociale. Toutes ses recherches sont animées par le désir de comprendre comment les gens évoluent et comment ils essaient de changer le monde. C’est en 2005 que Kirsten s’est installée en France en tant qu’étudiante. C’est dans ce même pays qu’elle est entrée dans une mosquée pour la première fois, ce qui a changé le cours de sa vie. Depuis, elle a appris des communautés musulmanes françaises et a pu mener des études comparatives avec les communautés musulmanes d’Amérique. Elle est professeur d’études religieuses au Vassar College de New York, où elle dispense des cours sur l’islam, la race, le sexe et les méthodes ethnographiques. Elle est aussi docteur en études religieuses. Sa thèse, soutenue à l’Université Harvard porte sur l’éducation morale et l’engagement social dans les communautés musulmanes françaises. Kirsten a aussi vécu et étudié en Allemagne, en Jordanie et au Maroc. Malgré des années d’études, ce sont ses enfants, dit-elle, qui lui ont appris le plus de choses en matière d’éthique.

ℳ-TΛLK passionnant qui nous invite à réfléchir sur la manière dont une communauté peut participer à la construction de nouvelles pensées… par la critique.

À voir et à partager.

Résumé

L’appartenance par la critique

C’est avec l’arrivée des premiers explorateurs espagnols sur le sol américain, au XVIème siècle, que l’histoire de l’Islam et des musulmans dans ce « Nouveau Monde » débute. Malgré des racines anciennes, ce récit est peu connu et de nombreux politiciens prétendent que l’Islam n’est pas lié à la construction des États-Unis.
Privé de ses racines américaines, l’Islam peine à s’inscrire dans le présent. La pratique paisible de leur foi apparait, pour les fidèles, comme une lutte à mener pour un futur meilleur.

Aujourd’hui comme hier, cette lutte prend forme dans une atmosphère islamophobe et un climat délétère. Souvent exclus de l’appartenance politique, les musulmans américains ont su trouver leur mode d’existence. Les leaders musulmans revendiquent leur histoire, portent leur héritage, inspirent les générations présentes, fondues dans un mouvement large et multiconfessionnel de résistance politique. Cette attitude n’exclue pas les dissensions internes. En ce sens, on peut parler d’ « appartenance par la critique ». Il s’agit pour la communauté de faire corps tout en interrogeant son héritage et ses pratiques.

Comment ces leaders parviennent-ils à représenter la communauté ? Comment s’approprier une histoire sciemment ensevelie tout en marchant vers des horizons apaisés ? Dans quelle mesure peut-on s’inscrire dans un système politique imparfait, voire injuste, dans l’espérance de transformer le monde ?

Haut de page
Haut de page

Laisser une réponse